Agriculture de proximité : difficile de faire mieux

On apprend de Radio-Canada que « Montréal accueillera bientôt sa première serre commerciale en milieu urbain. La Ferme Lufa devrait être complétée d’ici quelques semaines. Elle sera construite sur le toit d’un immeuble de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Du haut des airs, sur le toit d’un immeuble industriel, la Ferme Lufa offre un point de vue imprenable sur le Marché central. La serre, dont la superficie équivaut à celle d’un terrain de soccer, sera la première du genre en Amérique du Nord. À terme, 2000 personnes du quartier pourront se procurer des légumes frais chaque semaine, sans pesticide ni OGM. Les légumes, acheminés vers différents points de livraison, seront offerts moins de 24 heures après la cueillette. »

Plus de précisions dans le site Web de la Ferme Lufa : « Notre nouvelle ferme est une serre de 31 000 pieds carrés au sommet d’un bâtiment de bureaux à Montréal, situé au 1440, rue Antonio Barbeau. Elle est spécialement conçue pour offrir un environnement optimal à plus de 25 variétés de légumes, sans utiliser de pesticides ni d’herbicides. Elle utilise une variété de techniques hydroponiques et d’agriculture au goutte à goutte, garantissant ainsi aux plantes exactement ce dont elles ont besoin pour pousser, tout en produisant le même rendement qu’une serre de dix fois cette taille. La ferme possède également des options énergétiques durables : nous recueillons notamment les eaux de pluie pour les utiliser dans la serre, nous faisons recirculer toute l’eau d’irrigation et nous abritons l’immeuble en dessous par un bouclier de protection énergétique. Nous ne faisons pousser que des variétés et des cultivars de légumes de haute qualité, choisis avec soin et testés pour leur contenu nutritif et leur goût. »

J’ai très hâte de voir comment cette expérience évoluera, car tous les éléments semblent réunis pour en assurer la réussite (ce qui implique la multiplication des surfaces de culture). Plus de vingt-cinq variétés de légumes, possibilité de livraison à domicile (moyennent certains frais), captage d’eau de pluie et recirculation de l’eau, économie énergétique, etc.

En fait, l’expérience de la Ferme Lufa me rappelle dans son esprit d’innovation la ferme des Cultures aquaponiques M.L. de Sainte-Agathe-des-Monts qui produit depuis 2005 de la laitue et de la truite dans une seule et même installation sous serre. L’aquaponie consiste à utiliser la même eau pour l’élevage des poissons et la culture des plantes. Cette technique ne requiert aucun engrais chimique, aucun insecticide, fongicide ou algicide, puisque les rejets de la pisciculture procurent pratiquement tous les nutriments nécessaires pour la croissance des plantes, tandis que tous les insectes, les champignons et les algues sont contrôlés par des méthodes naturelles. La conservation de l’eau est également assurée, puisque l’eau circule entre les bassins de poissons et de laitue. Il s’agit d’un système analogue à l’écosystème d’un lac, dans lequel toutes les composantes sont liées en symbiose.

Osons innover, car l’époque y est propice.

Publicités
Cet article a été publié dans Varia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Agriculture de proximité : difficile de faire mieux

  1. André Daneau dit :

    Quelle belle inovation. Nos toits de maison offrent un grand potentiel pour la verdure et l’alimentation.

  2. Bonjour,

    Est-ce la Jean-Pierre Cloutier qui vivait aux Iles? Il faut que je rejoigne culture aquaponique absolument….sont-ils encore en affaire?

    Gaston

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s