Les téléphones arabes

Selon les dernières dépêches en provenance du Caire, le service de téléphonie cellulaire serait en partie rétabli après avoir été interrompu par ordre des autorités. Pour ce qui est d’Internet, au moment d’écrire ces lignes, les sites du domaine .EG sont inaccessibles tout comme ceux des autres déclinaisons (.COM, .NET, .ORG etc.) basées en Égypte.

Quelques chiffres sur les communications en Égypte, gracieuseté du CIA World Factbook.

Pour une population d’environ 80 millions, l’Égypte compte 10,3 millions de lignes téléphoniques fixes, mais 55 millions de cellulaires. Côté Internet, on compte 187 000 hôtes Internet (ordinateurs reliés directement à Internet par le protocole TCP-IP et possédant leur propre adresse Internet) et 20 millions d’utilisateurs. Difficile d’évaluer l’effet de l’hybridation des plateformes (portables exploitant Internet), mais on le suppose considérable.

Regardons la situation en Tunisie. Avec une population de 10,5 millions, 1,2 million de lignes téléphoniques fixes, mais un incroyable 9,7 millions de cellulaires. Peu d’hôtes Internet (490) mais quand même près du tiers de la population (3,5 millions) utilise le réseau. Puis en Algérie où la déferlante semble avoir débuté, population de 35 millions, 2,5 millions de téléphones fixes, mais 32,7 millions de cellulaires. Côté Internet, 572 hôtes et 4,7 millions d’utilisateurs (photo courtoisie de digitizd.com).

Ces indices de «télédensité» peuvent étonner, mais s’expliquent facilement par le phénomène de «leapfrogging», un saut technologique encouragé par les autorités locales évitant les étapes par lesquelles sont passés les pays aujourd’hui industrialisés (exemple, passer directement au téléphone cellulaire pour éviter la construction d’un réseau cuivre).

D’autres mouvements comme ceux qu’on connaît sont-ils possibles? Certainement, selon les observateurs régionaux. Examinons la télédensité de certains États candidats au soulèvement.

Le Yémen, où quelques manifestations ont déjà eu lieu. Population 23 millions, 8,3 millions de cellulaires (indice de télédensité cellulaire de 0,36). La Syrie, population de 22 millions, 9,7 millions de cellulaires (indice de 0,44). Enfin, la Jordanie, population de 6,5 millions, 6 millions de cellulaires (indice de 0,92).

Publicités
Cet article a été publié dans International. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s