Stephen Harper : Le néo-Durham

Le drame qui compromet la survie même du Québec se prépare depuis longtemps, pense Laurent Laplante. Sur le long terme, l’étranglement de la nation québécoise se resserre à mesure que la démographie voulue et favorisée par Durham décuple ses pressions et déploie les effets que l’envoyé de Londres planifiait en son temps. Amplifiant cette tendance lourde, la brutalité de Stephen Harper impose à un Québec en perte de poids et de sens une humiliante complicité avec les pires formes de déshumanisation. Avant de succomber, l’agonisant est contraint à la complicité. Il faut qu’il meure, mais sali. La menaçante convergence entre le long terme et la conjoncture ne présente qu’un avantage : l’essentiel est menacé de si près que toutes et tous n’ont d’autre choix que celui de placer la souveraineté en tête de leurs priorités.

Stephen Harper : Le néo-Durham vient de paraître aux Éditions MultiMondes.

Rappel de qui était John George Lambton, comte de Durham

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Stephen Harper : Le néo-Durham

  1. Laurent Desbois dit :

    Taux d’assimilation des francophones au Canada

    https://www.facebook.com/#!/photo.php?fbid=10151074855126987&set=p.10151074855126987&type=1&theater

    « Quelques-uns des nôtres voudraient faire du peuple canadien-français un peuple bilingue. Que nous serions puissants, dit-on, si tous les Canadiens-français parlaient également bien l’anglais et le français ! Prenons-y garde ! C’est un piège qu’on nous tend ; un piège doré, peut-être, mais un piège tout de même. Connaissez-vous beaucoup de peuples bilingues ? Pour moi, je n’en connais aucun. Je connais, par exemple, un peuple qui a perdu sa langue nationale, parce qu’on lui a fait apprendre, de force une autre langue. N’allons pas, de notre plein gré, tenter une expérience aussi dangereuse. »

  2. Laurent Desbois dit :

    Pour vous renseigner sur la disparition du français au Canada ainsi que toutes les lois qui ont été faites dans le ROC contre le français, par province, voir la référence ci-dessous:
    Le Génocide culturel des francophones au Canada
    Synthèse du déclin du français au Canada
    Par Pierre-Luc Bégin
    Résumé statistique : http://genocideculturel.lequebecois.info/apercu.html
    PDF : http://www.vigile.net/IMG/pdf/24-Genocide.pdf
    ISBN 978-2-923365-34-3

    Le système fédéral canadien est le tombeau du fait français au pays.

    Seule l’indépendance du Québec pourra assurer l’avenir du français en Amérique, et nous permettre de soutenir nos compatriotes du reste du Canada. L’ingérence continuelle du fédéral dans la politique linguistique québécoise, et son indifférence face à l’assimilation des francophones ailleurs le prouvent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s