D’un discours à l’autre

lettre_nixonOn a beaucoup parlé du discours de Barack Obama cette semaine. Certainement un discours puissant sur le fond livré par un orateur hors pair. Le 9 août 1974, Richard Milhous Nixon  présentait sa démission comme président des États-Unis dans les circonstances qu’on connaît. Nixon n’avait jamais été un orateur doué, mais il avait ses moments. Par exemple, il a terminé son discours d’au revoir au personnel de la Maison-Blanche par ces mots :

 

Always give your best, never get discouraged,

never be petty; always remember, others may hate you,

but those who hate you don’t win unless you hate them,

and then you destroy yourself.

 

Cette phrase m’est toujours restée.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s